Tshopo: les activités académiques aussi suspendues à l’ISTM/Kisangani après des troubles liés aux frais académiques

Les activités académiques sont déclarées “suspendues” ce lundi 13 janvier à l’Institut supérieur des techniques médicales de Kisangani, après des échauffourées entre les étudiants et la police pour contester les frais académiques soumis au paiement de l’année académique en cours.

La décision émane d’une réunion extraordinaire urgente tenue ce même lundi par le comité de gestion élargie aux chefs de sections et aux différents corps de l’ISTM/Kisangani.

Dans un communiqué officiel à l’attention de la communauté de cette institution de formation supérieure parvenue à kis24.info, le comité de gestion suspend jusqu’à nouvel ordre toutes les activités académiques.

Il demande ainsi à “l’installation d’une commission d’enquête afin d’identifier les instigateurs des troubles pour des sanctions sévères”, poursuit cette déclaration sanctionnant la réunion extraordinaire élargie.

Il sied de rappeler que les manifestations des étudiants ont émaillé la cour de l’ISTM ce lundi matin pour décrier la hausse des frais académiques qu’il qualifient “d’exorbitants” avant l’intervention tacite de la police en gaz lacrymogènes.

Notons que cette décision intervient quelques jours après celle de l’IFA/Yangambi et de l’unikis demandant à la suspension des activités académiques. Depuis lors, les cours n’ont pas encore repris dans ces universités respectives.

Serge SINDANI

J'aime :