Le centre d’étude pour la promotion de la paix,la démocratique et les droits de l’homme(CEPADHO) félicité l’armée congolaise pour la récupération de ce QG. Il en attire l’attention des FARDC dans les opérations sokola1,au renforcement de la sécurisation des populations en cas d’éventuelles représailles rebelles.

Après l’annonce faite par l’armée congolaise commandement des opérations dites sokola 1 nord,faisant état de la reconquête du grand bastion des rebelles ougandais de l’ADF, le centre d’étude pour la promotion de la paix, la démocratie et les droits de l’homme, CEPADHO en sigle,a dans un communiqué signé ce vendredi 10 janvier 2020 encouragé les forces armées de la RDC pour cette bravoure aboutissant à la récupération du contrôle de ce grand QG jadis sous surveillance des ADF dans le territoire de Beni au Nord-Kivu dans la partie Est du pays.

Bien que la conquête des positions des ADF/MTM soit l’un des objectifs militaires à atteindre par les FARDC, cela ne devrait pas être considérée comme le seul indicateur de l’éradication de ce mouvement islamiste/djihadiste” avons lu dans le communiqué de cette structure citoyenne.

Tout en attirant l’attention du commandement militaire du secteur opérationnel nord basé à Beni sur la nécessité de prévenir contre les massacres que peuvent planifier les rebelles ougandais en représaille,le CEPADHO invite les autorités militaires en collaboration avec leurs éléments déployés dans ce coin de la province du Nord-Kivu, à veiller sur la sécurisation des agglomérations périphériques afin de bouter toute éventuelle attaque de ces ennemis de la paix dans la région de Beni sous menace des groupes armés locaux, nationaux et étrangers depuis environs six ans.

Notons que Madina,un des redoutables bastions des ADF a été conquis par les vaillants militaires des FARDC à l’issue des combats qui les ont opposés aux rebelles ougandais de l’ADF jeudi 9 janvier 2020.

Elias Aungama

J'aime :

Facebook Comments

You may also like

KISANGANI: Vives tensions à Mangobo, 1 policier lynché

KISANGANI: Vives tensions à Mangobo, 1 policier lynché