Le cardinal Fridolin Ambongo en séjour dans le diocèse de Butembo-Beni a dit une messe ce samedi 28 décembre 2019 à Beni ville en mémoire des toutes les innocentes âmes fauchées dans les attaques attribuées aux ADF dans ce coin de la province du Nord-Kivu à l’Est de la République Démocratique du Congo.

Le numéro 1 de l’église universelle en RDC se dit préoccuper par la situation sécuritaire qui reste toujours morose depuis plusieurs années dans ce coin de la RDC. Il dit ne pas comprendre comment onze civils innocent peuvent- ils être égorgés comme des bêtes à l’abattoir à une seule nuit par des rebelles ougandais de l’ADF à Kamango.

Dans un espace de deux mois seulement près de 213 personnes ont subies des représailles des ces rebelles dans les localités et agglomérations comme Eringeti, Kokola,Mayimoya,Mukoko,Oïcha-Mabasele,Mbau,et Mavete en territoire de Beni et Boikene en ville de Beni sur l’axe menant à l’aéroport de Mavivi,où nous sommes passé hier vendredi. Quel péché ces gens ont commis afin qu’ils subissent ce sort? Ce sont des innocents” a regretté le cardinal Fridolin Ambongo.

Dans son homélie ce samedi à l’esplanade de la paroisse Beni-cité, le pasteur catholique reconnait qu’une grande partie de l’Est est en proie de l’insécurité, à l’instar de la plaine de Fizi au sud-kivu et condamne les attaques récurrentes signalées en province de l’ituri,contre les pauvres civils couplées aux affrontements des groupes armés locaux, entrainant ainsi le déplacement massif des habitants au côté d’une forte augmentation des maladies à l’occurrence de la Maladie à virus Ebola(MVE) dans cette partie de la RDC.

Pourquoi cette conjugaison de tous les malheurs ici chez nous. Devant cette désolation,je ne peux que me crier comme Jérémie que nous avons attendus, on a attendu des cris à l’Est de la Rdcongo de pleurs et de grandes lamentations,Butembo-Beni pleurent ses enfants, et Butembo-Beni beni devenus inconsolables parce que ses enfants ne sont plus en vie” s’indigne le prélat catholique venu de Kinshasa, avant d’indiquer que la liturgie de la parole de ce jour en mémoire de tous ces innocents, offre à tous les chrétiens des confessions religieuses confondues, la clé de la compréhension de la triste réalité vécue dans la région de Beni-Butembo.

Plusieurs personnes au côté d’un bon nombre des autorités politico-administratives ont pris part à cette messe dite par le cardinal Fridolin Ambongo en guise de compassion à toutes ces familles touchées par les atrocités des rebelles ADF dans cette partie de la RDC.

Elias Aungama 

J'aime :

Facebook Comments

You may also like

RDC: l’État d’urgence prolongé par le sénat en 30 jours de la clôture de l’année scolaire

RDC: l'État d'urgence prolongé par le sénat en 30 jours de la clôture de l'année scolaire