“n’y a pas de fatalité même si il y a eu ce mIloment de cruauté. notre Espérance chrétienne nous dit que le Seigneur n’andonnera jamais ce peuple” a expliqué le cardinal Fridolin Ambongo après avoir visité ce vendredi vers 16 heures locales la commune d’Oïcha, chef-lieu du territoire de Beni et la localité de mayi moya.

Il est important que le peuple ne perde pas l’espérance et la confiance à leur Dieu. Il agit à travers les hommes. Les prêtes sont là c’est pour les accompagner , pour symboliser la présence de Dieu au milieu d’eux” a-t-il ajouté.

Le chef de l’église universelle en RDC se dit choquer suite aux conditions de vie que mènent les habitants de Beni suite à la guerre.

C’est trop grave de voir ces paisibles citoyens qui soient contraints à abandonner leurs maisons, leurs villages tout simplement parce qu’il y a un groupe des hors la loi qui seme l’insécurité ça provoque chez moi une tristesse en même temps une sorte de révolte par ce qu’il y a aucune raison de s’attaquer à ces gens” a expliqué l’archevêque de kinshasa.

M. Ambongo a entamé,vendredi une visite de 4 jours soit du 27 au 31 décembre dans la région de Beni victime des massacres en répétition perpétrés par les ADF.

Jonathan kataliko

J'aime :

Facebook Comments

You may also like

20 ans/Geurre de six jours: voici un programme d’activités pour la mémoire des martyrs des “événements cruels” à Kisangani

20 ans/Geurre de six jours: voici un programme d'activités pour la mémoire des martyrs des "événements cruels" à Kisangani