Les mouvements citoyens lutte pour le changement (LUCHA), Engagement citoyen pour le changement (ECCHA) et la vigilance citoyenne (VICI) ont exigé ce lundi 23 décembre au président de la république de supprimer les ministères dépourvus de tout sens et qui sont du reste qualifiés “budgétivores”.

Cette sonnette d’indignation et de désolation a été tirée au cours d’un Sit-in organisé ce même lundi devant les enceintes de la primature à Kinshasa, la capitale, par ces mouvements pro changement afin d’exiger l’annulation des festivités de 1 an d’alternance politique en RDC projetée en date du 24 janvier prochain qui, annoncé par le ministre près du président de la république, coûterait au trésor public 6 millions de dollars et avec comme impression des billets de banque de 10 000 FC avec L’effigie de l’actuel et l’ancien président Joseph Kabila.

En travers cette manifestation, la LUCHA, l’ECCHA et la VICI disent s’insurger contre cette attitude du gouvernement qui veut pérenniser au pays ce qu’ils qualifient “du culte de personnalité” d’une part et consacrer la dilapidation sans scrupule aucune des “plusieurs millions des dollars” d’autres part.

L’ensemble du peuple Congolais a exigé l’annulation pure et simple de ces festivités” lancent ces structures citoyennes.

C’est pourquoi, ces trois mouvements ont exigé :

Au président de la république, de supprimer carrément les ministères dépourvus de tout sens et qui sont du reste budgétivores en commençant par le ministère près du président de la république. Au premier ministre, d’annoncer l’annulation pure et simple de ces festivités sous quelle forme que ce soit. Et au peuple congolais, de se tenir main dans la main pour faire échec à la dictature, au culte de personnalité et au gaspillage de l’argent du contribuable Congolais.” a-t-on lu dans un mémorandum déposé à la primature.

Par ailleurs, ces mouvements citoyens non violents et non partisans ont, s’exprimant sur le rebondissement du dossier de “200 millions de dollars” à la GECAMINE, appellent le premier ministre Sylvestre Ilunga à doter des moyens conséquents et adéquats à la justice afin que celle-ci diligente des enquêtes dans cette affaire.

Il est temps que cessent les scandales financiers qui éclaboussent la république (15+200+650 millions). La lutte contre la corruption et le détournement des deniers publics doit être effective et rigoureuse.” concluent-ils.

Serge Sindani

J'aime :

Facebook Comments

You may also like

BUTEMBO: Les élèves finalistes haussent le ton pour la passation des examens d’État

BUTEMBO: Les élèves finalistes haussent le ton pour la passation des examens d'État