Dans une communication faite ce lundi 09 décembre devant la presse boyomaise, le réseau des leaders d’opinions de la Tshopo qui regroupe plusieurs mouvements des jeunes a maintenu pour ce mardi 10 décembre la marche pour décrier la répétition des massacres dans la région de Beni.

Comme à la coutume, l’appel est lancé aux jeunes boyomais pour manifester leur ras-le-bals face aux tueries odieuses qui endeuillent nuit et jour nombreuses familles du Nord-Kivu, province sœur de la Tshopo.

Nous demandons à tous les Tshopolais de nous rejoindre à la place des martyrs à 11h30 pour le début de notre marche contre les massacres à Beni. Nous sommes dans un régime d’information, les autorités sont saisies. Nous leurs demandons la prise des mesures pour notre sécurisation.” lance ce réseau.

Cependant, l’autorité urbaine semble opposer à ces manifestations des jeunes qui se disent indignés contre les tueries des civils par les ADF.
Toutes fois, d’emblée détail n’est pas fourni à la presse par les autorités compétentes de la ville pour en savoir les justifications officielles.

Cette marche qui rassemblera une fois les mouvements citoyens entre autre la LUCHA, le parlement debout, Mpo na Ekolo, Bomoko, la Mey-kis, la communauté Yira, le fond de solidarité des victimes de guerre de six jours et des compatriotes dans la rue, sera la seconde après celle du mardi 03 décembre dernier.

Serge Sindani

J'aime :

Facebook Comments

You may also like

Kisangani: Morte en Tunisie, la dépouille de Madame Bijoux Lituka, CT à L’unikis est arrivée sous une forte émotion

Pleurs, tristesses et désolations, c’est tout ce qu’on