Le mouvement citoyen lutte pour le changement, Lucha en sigle, section de Goma était dans la rue ce vendredi 6 décembre 2019 pour demander à la Monusco d’assumer ses responsabilités et de respecter les citoyens congolais.

La marche Pacifique de ces militants s’inscrivait dans le cadre de soutien aux forces armées de la République Démocratique du Congo(FARDC) en pleines traque des rebelles ougandais de l’ADF, et exiger le départ de la Monusco, jugée de passive dans les massacres des pauvres populations de la région de Beni, dans la province du Nord-Kivu à l’Est de la RDC.

À en croire les militants de la lucha section de Goma, les dernières déclarations de Madame Leila Zerrougui, la représentante spéciale en RDC, du secrétaire général des Nations-Unies et de Jean-Pierre la croix, le sous secrétaire chargé des opérations militaires, au sujet des manifestations anti-Monusco dans les villes de la province du Nord-Kivu et partout à travers le pays, prouvent qu’ils ne comprennent pas que la Monusco a complètement failli à sa mission de protection des civils.

Nous réitèrons également notre appel à l’identification et aux poursuite des ces casques blues qui ont tiré sur des manifestants non armés à Beni et Butembo,que la Monusco assume ses attributions” a-t-on lu dans la déclaration de la lucha lue et déposée à la base de la Monusco/Goma.

Très soucieux de la situation sécuritaire actuelle dans la partie grand nord de la province du Nord-Kivu, le mouvement citoyen lutte pour le changement encourage les militaires FARDC engagés sur le champs de bataille et les appelle à poursuivre les offensives lancées contre les rebelles ougandais de l’ADF depuis le 30 octobre dernier à Beni jusqu’à la neutralisation complète de l’ennemi.

Il sied de rappeler que 19 civils ont été sauvagement massacrés dans une nouvelle attaque attribuée aux ADF, la journée du jeudi 5 décembre dernier à Mantumbi, une bourgade située au nord-ouest de la commune rurale d’Oïcha chef-lieu du territoire de Beni dans le Nord-Kivu.

Elias Aungama

J'aime :

Facebook Comments

You may also like

Goma: Les Étudiants dans la rue pour décrier la mort de l’un des leurs tué par des hommes armés

Vive tension observée le matin de ce vendredi