Le personnel scientifique de l’Université de Kisangani ont annoncé ce lundi 02 décembre l’enclenchement d’une grève sèche et illimitée pour dénoncer “le silence assourdissant des autorités de cet Alma Mater face aux revendications” de cette corporation.

Réunis samedi 30 novembre dernier en Assemblée générale extraordinaire, les membres du personnel scientifique ont scruter en amont les problèmes aux quels ceux-ci sont confrontés.
Dans un mémorandum parvenu à la rédaction de kis24.info, ces problèmes repris en marge sont entre autre:

La non mécanisation au grade des membres depuis 10 ans, 6 ans et 2 ans, selon l’engagement; la non mécanisation des nouvelles unités; la non mécanisation au grade et au traitement d’activités pour tous et le non paiement de “manque à gagner”.

Eu égard à cette panoplie d’achoppement, le personnel de l’unikis décide “entamer une grève sèche et illimitée une fois que leurs revendications n’ont pas trouvé satisfaction”.
Ainsi, un préavis de grève de sept jours à dater de ce lundi 02 décembre 2019 est accordé aux autorités académiques pour en trouver gain des causes.

Il sied de préciser que les membres de cette corporation ont été en Sit-in l’avant-midi de ce lundi 02 décembre devant le bâtiment administratif de l’Université de Kisangani où le mémorandum contenant leurs désidératas a été déposé à la table de recteur, le professeur ordinaire Benoît DHEDA.

Serge Sindani

J'aime :

Facebook Comments

You may also like

NORD-KIVU: Rétrocession, le président de l’Assemblée provinciale plaide pour l’effectivité de la retenue à la source

Le président de l’Assemblée provinciale du Nord-Kivu, souhaite