72 heures après sa conférence de presse, le gouverneur de la province de la Tshopo présente des excuses aux journalistes à la suite de l’arrestation arbitraire d’un journaliste en plein reportage.

Pour le gouverneur de province, à travers une communication lue par son porte-parole et partagée sur les réseaux sociaux ce Lundi tard dans la nuit informe que ces gardes rapprochés sont désormais instruits.

Il invite ainsi l’UNPC de bien rappeler les normes du métier aux chevaliers de la plume .

Cependant, le numéro 1 de la Tshopo fustige l’activisme des certains journalistes sur les réseaux sociaux. Chose pourtant capitale pour le métier du journaliste au siècle actuel.

Rappelons que le 04 novembre dernier, Delphin Bitumba, journaliste caméraman de l’agence Mulolo a été arbitrairement arrêter par les gardes du gouverneur de province puis dépouillé de son téléphone.

Rédaction

J'aime :

Facebook Comments

You may also like

NORD-KIVU: Rétrocession, le président de l’Assemblée provinciale plaide pour l’effectivité de la retenue à la source

Le président de l’Assemblée provinciale du Nord-Kivu, souhaite