Trois personnes dont un policier ont trouvé la mort, lundi 2 Décembre 2019 à Beni, au Nord-Kivu, dans une nouvelle manifestation pour décrier l’insécurité. Elles ont été tuées au cours des émeutes qui ont opposé les forces de l’ordre aux Manifestants.

La tension est restée tendue toute la journée de ce lundi à Beni. Dès le début des heures matinales, tous les habitants de Beni ont été contrés à marcher pied nus sur appel des appels de certains groupes de pressions. C’était une façon, selon certaines sources, de faire appelle à la Coutume Yira afin que les massacres cessent dans la région.

Vers 11 heures locales la tension est montée d’un cran quand certains jeunes se préparaient pour aller attaquer la base de la Monusco de Boikene, déjà cible de Manifestations meurtrières il y’a quelques jours. A Mathonge, l’un de quartier populaire de Beni, la police a riposté farouchement contre ce soulèvement.

Lors des altercations, deux civils ont été tués par tirs des éléments de la police et plusieurs autres interpellés, renseigne notre source. En représailles, la population a lynché un policier et incendié la résidence d’un agent de sécurité, en commune de Mulekera.

Comme les deux semaines passées, les activités sociaux économiques sont restées paralysées à Beni. La Population plaide pour le départ de la Monusco, accusée de passivité.

Jonathan Kataliko

J'aime :

Facebook Comments

You may also like

NORD-KIVU: Rétrocession, le président de l’Assemblée provinciale plaide pour l’effectivité de la retenue à la source

Le président de l’Assemblée provinciale du Nord-Kivu, souhaite