Les jeunes de la ville cosmopolite de Beni obligent à toute la population de marcher pieds nus toute la journée de ce lundi 02 décembre afin d’ exiger la fin des massacres dans la région de Beni devenue cible des ADF, depuis plusieurs années.

À en croire nos confrères sur place, toutes les activités tournent au ralenti suite à des manifestations anti-Monusco signalées depuis tôt le matin de ce lundi 02 décembre.
Les jeunes Beniciens sont visibles dans plusieurs quartiers, avenues de la ville afin de contraindre la population à marcher pieds nus, une façon de décrier le silence de la Monusco dans les massacres dans la région de Beni, et compatir avec les familles victimes des barbaries des rebelles ougandais de l’ADF.

Pour le moment la situation reste tendue en ville de Beni, où les éléments de la police tentent de rétablir l’ordre, ils usent des bombes en gaz lacrymogènes en vu de disperser les jeunes en colère qui prennent selon notre source la direction de la base de la Monusco.

Pendant que les habitants de Beni sont obligés de marcher pieds nus, on signale que la journée de ce lundi a été décrétée par les archevêques et évêques membres de l’Assemblée épiscopale de Bukavu, comme journée de deuil.

Rédaction

J'aime :

Facebook Comments

You may also like

NORD-KIVU: Rétrocession, le président de l’Assemblée provinciale plaide pour l’effectivité de la retenue à la source

Le président de l’Assemblée provinciale du Nord-Kivu, souhaite