Le Collectif Amka Congo, un mouvement citoyen est dans la rue en ville de Goma exigeant le départ dans un bref délai de la Monusco, suite à son inaction dans les tueries dans la région de Beni.

Plusieurs militants du collectif Amka Congo aux côtés d’un bon nombre d’habitants de la ville volcanique sont dans la rue dans une marche pacifique.
Ceux-ci se disent fatiguer des tueries sans cesse perpétrées en ville et territoire de Beni depuis 2014, activismes attribués au mouvement rebelle ADF.

Ces derniers dans leur mémo lu et déposé à la base de la Monusco, demandent à cette mission onusienne de quitter le pays vu, leur non intervention dans la riposte contre les carnages civils de Beni.

Je suis très inquiète de ce qui se passe dans la région de beni, je demande à notre président de la République de prendre des dispositions importantes pour mettre fin aux tueries à Beni, qu’il soit comme son père. Je suis vraiment en colère vu la souffrance que traverse nos frères à Beni, si la Monusco est complice, qu’elle parte” a indiqué une manifestante très soucieuse du calvaire vécu à Beni, interviewée par Kis24.info

A elle d’ajouter:

j’ai dû laisser mes activités et descendre dans la rue pour compatir avec les populations de la ville et territoire de Beni.

La marche se poursuit jusqu’à présent, les manifestants prennent la direction du gouvernorat provincial du Nord-Kivu, où un mémorandum sera lu et déposé entre les mains de l’autorité provinciale.

Il sied de signaler que, la société civile coordination urbaine de Goma a décrété la journée de vendredi 29 novembre comme journée ville morte en ville de Goma, chef-lieu de la province du Nord-Kivu.

Elias Aungama

J'aime :

Facebook Comments

You may also like

NORD-KIVU: Rétrocession, le président de l’Assemblée provinciale plaide pour l’effectivité de la retenue à la source

Le président de l’Assemblée provinciale du Nord-Kivu, souhaite