C’est le groupe de pression Véranda Mutsanga qui, pour se joindre, aux victimes de Beni, appelle la population de Butembo, Beni, Oicha à observer une journée ville morte. 

Cette journée sera marquée par des manifestations pour exiger le départ de Mission de l’organisation des Nations Unies (MONUSCO) ,accusée de passivité et de complicité dans les massacres dans la région de Beni depuis 5 ans.

Aucun engin roulant ne sera autorisé à circuler selon l’esprit du message lancé par Chafi Musitu, président de ce groupe de pression Véranda Mutsanga RDC Butembo-Beni -Oicha et ailleurs

journée Ville morte, ce MARDI 26/11/ 2019 Mobilisation Générale et généralisée contre les massacres de de Beni et pour le départ de la MONUSCO. La Véranda Mutsanga appelle à une mobilisation Générale et généralisée pour dire NON aux massacres de Beni en demandant le départ immédiat et sans condition de la MONUSCO . Nous avons longtemps souffert et nous devons nous prendre en charge finalement . 

Pour ce mardi, 26/11/2019 pas d’activités sur toute l’étendue de la ville de Butembo,, de Beni et Oicha et dans toutes les localités de Beni Lubero . Ville morte et sèche, tous nous devons fermer nos boutiques et magasins, pas d’écoles, pas de circulation des motos des véhicules, incendié les pneus partout dans nos quartiers , implanté des croix comme signe de désaccord de cette souffrance nous imposer il y’a plus de 5ans, ce mardi, le monde entier doit savoir que, les habitants de Beni Lubero ne sont pas d’accord avec les massacreurs et leurs complices. N. B: Celui qui pense qu’il ne pas concerné, n’échappe pas au complot de ces ADF Rwandais et leur complices Occidentaux représentés par la Monusco. Partagez ce message au maximum pour montrer que vous souffrez avec vos frères. Vous qui pensez que vous vivez au taux du jour, et ces victimes vivent à quel taux ??Véranda Mutsanga. “

Il faut le mentionner la marche de colère organisée vendredi 22 Novembre par le Parlement Debout de Furu pour les mêmes exigences s’est soldée par plusieurs arrestations et 4 blessés par balle selon Tsongo Léon,président du Parlement Debout de Furu.

Et selon le commandant PNC/Butembo,les manifestants étaient munies d’armes blanches pour créer de l’insécurité dans la ville.

Gloire Bakyahulene

J'aime :

Facebook Comments

You may also like

NORD-KIVU: Rétrocession, le président de l’Assemblée provinciale plaide pour l’effectivité de la retenue à la source

Le président de l’Assemblée provinciale du Nord-Kivu, souhaite