Le gouverneur de la province de l’Ituri serait déchu par l’Assemblée provinciale qui a siégé en plénière dans la rue ce mercredi 20 novembre 2019 après plusieurs tensions observées à cet organe délibérant.

 

Des élus provinciaux qui se sont vus interdits d’accéder en leur enceinte par la police, ont jugé mieux de statuer sur la motion qui visait Jean Bamanisa, accusé de nombreux griefs notamment “la megestion et le non-respect des élus du peuple”.
Ceux-ci l’accusent entre autres d’avoir illégalement vendu 12 lingots d’or saisis par la justice militaire au profit de l’Etat congolais, le mauvais état des routes sur l’ensemble de la province, l’outrage à l’assemblée provinciale, les menaces proférées contre certains députés provinciaux font partie des autres griefs contre le gouverneur.
Sur place, 27 sur 28 députés ont voté “oui” pour la déchéance de l’exécutif provincial.

Cependant, le gouvernement provincial par le biais de son porte-parole indique n’être pas au courant de tout.

Le gouvernement provincial n’est au courant de rien. Les lois et règlements de la République seront appliqués ”a noté à kis24.info le ministre Janvier Egudra.

Ces tractations ont créé une panique généralisée au sein de l’organe délibérant de l’Ituri. Des jeunes pro Bamanisa ont manifesté pendant la journée leurs ras-le-bol face à cette motion.


La police a tout de même interdit au président de l’Assemblée provinciale, l’honorable Masumbuko Adaba d’accéder à son bureau.
La situation a été confuse à Bunia où des activités socio-économiques ont été paralysées dans une bonne partie de la ville.

Serge Sindani

J'aime :

Facebook Comments

You may also like

KISANGANI: Interdiction de la marche contre les massacres à Beni, le réseau des leaders d’opinions signe pour la rue ce mardi

KISANGANI: Interdiction de la marche contre les massacres à Beni, le réseau des leaders d'opinions signe pour la rue ce mardi