À Beni, la situation est sporadiquement précaire dans la commune de Rwenzori où le mouvement ADF a de nouveau exécuté les paisibles citoyens la nuit du mardi à ce mercredi 20 novembre au quartier Boikene.

Ce unième massacre signé par les forces démocratiques et alliés (ADF) a coûté, selon la société civile locale, la vie à moins 10 civils dont 7 ont été retrouvés dont une femme grosse. Ces corps gisent à la morgue de Beni.

Ce pendant, une série des manifestations est observée à Boyikene. La population dit être consternée par des attaques en répétition sous l’oeil impuissant de la Monusco.

Route barricadée, la base de la monusco attaquée par la population en colère. La police tente arrêter ces manifestants mais en vain suite à la pluie abondante qui s’abat en ville de Beni.

Signalons que ses tueries interviennent après une série d’attaque en répétition dans plusieurs localités situées en territoire de Beni dont Mayimoya,Eringeti,Mbau et Oïcha chef lieu du territoire de Beni faisant plusieurs morts.

Pendant ce temps , l’armée a annoncé avoir neutralisé deux chefs rebelles ADF dans le fond de Mapobu.
Cette perte n’occasionne du tout pas l’arrêt de l’activisme ADF qui s’illustre ces derniers jours “puissant” en raison de sa recrudescence malgré les opérations de grande envergure lancées ,il y a près de deux semaines, par les forces armées de la RDC.

Rédaction

J'aime :

Facebook Comments

You may also like

KISANGANI: Interdiction de la marche contre les massacres à Beni, le réseau des leaders d’opinions signe pour la rue ce mardi

KISANGANI: Interdiction de la marche contre les massacres à Beni, le réseau des leaders d'opinions signe pour la rue ce mardi