Environs cinq civils ont été tués par des rebelles identifiés aux ougandais de l’ADF la nuit de lundi à ce mardi 12 novembre en localité de Maimoya en secteur de Beni-Mbau,sur la nationale n°4,à l’entrée nord de la commune rurale d’oïcha,chef-lieu du territoire de Beni dans l’Est de la République Démocratique du Congo.Ces rebelles, selon nos sources ont signé leur incursion dans cette localité autour de 19h48 locales.

Les premières informations à notre possession, recueillies auprès de la société civile de ce coin, parlent de cinq personnes tuées au cours de cette sale opération, un bilan qui reste encore provisoire.

On ne connais pas réellement si ce sont les Fardc qui ont lancé les opérations de grande envergure, ou ce sont les adf qui les ont lancé.Depuis le lancement de ces dites opérations, les attaques meurtrières se multiplient” regrette Bravo Muhindo Vukula,président de la société civile groupement Bambuba-Kisiki joint ce matin par nos confrères de Beni ville.

À la même source d’ajouter,que cette incursion des ennemis de la paix dans cette partie de la province, a été signalée à quelques mètres de la base de la monusco et des Fardc mais sans aucune intervention.

Plongée dans une terreur, la population se vide de leur agglomération,se dirigeant,les uns vers Oïcha et les autres vers Eringeti.

Maimoya se vide de sa population qui était déjà de retour après plusieurs atrocités y signalées, pour l’instant la situation est confuse” a-t-il ajouté,

avant d’appeler les autorités militaires de lancer les opérations dites de grande envergure dans toute la partie dénommée triangle de la mort, car selon cet acteur de la société civile, ces opérations sont seulement lancées sur l’axe Beni-Kasindi.

Tout en appelant les forces armées loyalistes à prendre ses responsabilités en mains,Bravo Muhindo Vukulu,demande à la population de cette partie longtemps marginalisée et meurtrière de rester vigilante et de dénoncer tout cas suspect auprès des autorités armées.

Il sied de rappeler que cette incursion coûtant la vie à 5 paisibles citoyens congolais intervient 48h après celle perpétrée à Eringeti le week-end dernier,ayant occasionné la mort de 4 civils dont 3femmes.

Elias Aungama.

J'aime :

Facebook Comments

You may also like

KISANGANI: Interdiction de la marche contre les massacres à Beni, le réseau des leaders d’opinions signe pour la rue ce mardi

KISANGANI: Interdiction de la marche contre les massacres à Beni, le réseau des leaders d'opinions signe pour la rue ce mardi