Depuis près d’une semaine, la ville fluviatile est en carence des denrées alimentaires de première nécessité pour le vécu quotidien des boyomaises et boyomais qui ne savent plus à quel saint se vouer.

Ceci est en tout cas une remarque notée dans la neuvième réunion ordinaire du conseil des ministres d’État tenue à Kinshasa, la capitale, vendredi 08 novembre 2019 sous le présidium du chef de l’État Congolais, Félix Antoine Tshisekedi TSHILOMBO.

En effet, remarque le vice premier ministre et ministre de l’intérieur et sécurité qui intervenait dans les points d’information, Plusieurs aliments de première consommation à Kisangani ne s’achètent plus comment avant cette pénurie.

Les riz, braises , poissons freins et d’autres substances provenant des quelques villages environnant le fleuve Congo n’arrivent plus suite à la crue des eaux, situation qui plonge le chef-lieu de la province de la Tshopo dans des conséquences fâcheuses du manque d’approvisionnement en denrées.

Situation sociale,Kisangani, on remarque également la hausse des prix de denrées alimentaires et des difficultés d’approvisionnement pour cause de mauvaise navigabilité, principalement due à la crue des eaux du fleuve Congo” note le compte-rendu sanctionnant ce conseil.

Sur place, cette situation se fait sentir notamment dans nombreux petits marchés qui marchandent des denrées venus de l’ouest de Kisangani , sur le long du majestueux fleuve.Un sac par exemple des braises en provenance de Isangi est passé de 10 000 FC à 16 000 FC voire 20 000 FC.

Pendant ce temps, la RN4,une route d’intérêt national, affiche encore des déficits majeurs pour l’approvisionnement de Kisangani en denrées venus de provinces voisines à l’occurrence l’Ituri et le Nord-Kivu.

Serge Sindani

J'aime :

Facebook Comments

You may also like

KISANGANI: Interdiction de la marche contre les massacres à Beni, le réseau des leaders d’opinions signe pour la rue ce mardi

KISANGANI: Interdiction de la marche contre les massacres à Beni, le réseau des leaders d'opinions signe pour la rue ce mardi