Les plate-formes et organisations féminines membres du collectif des femmes basées à Kisangani, chef-lieu de la Tshopo décrient les comportements indignes tendant selon elles, à déstabiliser les institutions de la RDC en s’attaquant à leurs animateurs, principalement à la présidente de l’Assemblée nationale l’honorable Jeannine MABUNDA LIOKO.

Dans une déclaration rendue public ce vendredi 01 novembre à travers la presse, ces réseaux des femmes augurent suivre de très près les informations sur la tentative d’éviction du Nº 1 du parlement Congolais au motif d’une prétendue incompétence et manque de leadership politique que l’accusent ses détracteurs.

l’histoire de la RDC renseigne que l’honorable Jeannine MABUNDA est la première femme à occuper ce grand poste de responsabilité au regard de ses métiers,ce qui constitue un motif de joie et de fierté non seulement pour les femmes mais également pour toute la nation congolaise et du monde entier”rappellent ces femmes.

Eu égard à ce qui précède, ce collectif féminin regrette qu’en république démocratique du Congo , certains députés nationaux qu’il qualifie des “véreux” foulent à pied tous les efforts fournis par le pays dans le cadre de la promotion du leadership féminin.

Nous disons non à toutes les manoeuvres dilatoires contre l’honorable Jeannine MABUNDA! Non à toutes les formes de discrimination à l’égard de la femme! Non à la violation de l’article 14 de la constitution de notre pays.Ne touchez pas à la présidente Jeannine MABUNDA“_ conclut la déclaration.

Rappelons que la présidente de la chambre basse du parlement fait ces jours objet d’une tentative d’éviction par certains députés qui la jugent d’incompétence à ce poste.
Ces tractations ont lieu au moment où tous les pays du monde font l’État des lieux de la mise en œuvre de la résolution 1325 du conseil de sécurité des Nations-Unies adopté à l’unanimité par les états le 31 octobre 2000.

Serge SINDANI

You may also like

BENI-MAYIMOYA: Population mise en débandade après une incursion des rebelles ougandais de l’ADF dans la localité de Mayimoya

BENI-MAYIMOYA: Population mise en débandade après une incursion des rebelles ougandais de l'ADF dans la localité de Mayimoya.