Moise Katumbi, leader de la plateforme Ensemble pour le Changement, qui séjournait ce lundi 28 Octobre 2019 à Beni, au Nord-Kivu a promis s’ériger en sentinelle pour que la paix revienne dans cette ville, où se vit l’insécurité et le Virus Ebola.

Ce leader de la plateforme ” Lamuka” a promis mener une opposition exigeante afin de dénoncer le mal et encourager le bien.

Même si vous pleurez Beni va vaincre n’ayez pas peur cette situation qui se passe à Beni ça va cesser si nous population nous nous y mettons. Êtes-vous prêt pour que ça prenne fin ça va finir. C’est parce qu’il n’ya pas du travail c’est pourquoi il y’a l’insécurité. Moi j serai votre sentinelle. Nous venons dans une opposition exigeante” a expliqué Moïse Katumbi.

Il a reconnu que l’armée congolaise est très forte mais mal motivée.

Même moi si on me donne une arme et on me donne 80 dollars je vais combattre. Ceux qui se battent dans l’armée sont des patriotes mais ils ont mal traités. Pour que cette histoire cesse il faut qu’on puisse bien payer les militaires. Dans tout ces pays où il y’a la paix, les militaires on un salaire décent. Si je suis militaire est part au front on me paye 800 ou 1000 dollars je ne peux pas repousser l’ennemi. Il ne faut pas qu’on soit au front entrain de réfléchir ce que va manger ma femme. Nous avons une très forte armée” a-t-il expliqué dans un meeting qu’il a tenu au rond point du 30 juin devant des centaines des personnes.

Après Beni, le président du TP Mazembe a affrété la voie routière pour rejoindre la ville de Butembo, à plus de 57 Km, où il devra communier avec la population locale.

Jonathan Kataliko

J'aime :

Facebook Comments

You may also like

En Ituri: Torturées, l’ACRDH plaide pour le respect des droits des personnes “homosexuelles”

En Ituri: Torturées, l'ACRDH plaide pour le respect des droits des personnes "homosexuelles"