Moïse Katumbi a, au cours de son meeting populaire tenu ce samedi 26 octobre au stade Afia de Goma ,quelques minutes après son arrivée dans le chef-lieu de la province du Nord-Kivu,indiqué qu’il est incorruptible et qu’il maintient toujours sa position politique, celle de l’opposition débutée juste après sa démission à la tête du Katanga.

Il l’a fait savoir après une question lui posée par une dame, voulant savoir son vrai côté politique , vu qu’il y’a des rumeurs qui circulent faisant état du départ de ce leader de l’opposition congolaise vers la coalition FCC-CASH.

Je ne suis pas de ce genre des politiciens corruptibles, si tu veux me corrompre avec une somme d’argent ou un avion,tu tapes à côté, car j’en ai sans corruption, moi mon combat c’est la population congolaise, et en aucun jour je serai corrompu par une personne.Mon corrupteur n’est pas encore né” a dit Moïse Katumbi Chapwe avant d’appeler la population à ne pas céder à une quelconque intoxication de la part de certaines des têtes mal intentionnées.

À cette même occasion, le patron du TP Mazembe a invité la population de la République Démocratique du Congo en général, et celle du Nord-Kivu en particulier à l’amour et à l’ unité pour barrer la route aux ennemis de la paix au pays.

L’ex gouverneur de la province du Katanga, n’a pas donné sa langue au chat pour remercier la population Gomatracienne pour l’accueil digne lui réservé après deux ratés indépendamment de sa volonté,avant de saluer le professionnalisme de la police qui a bien fait son travail jusqu’au bout de l’activité sans aucun incident.

Il sied de rappeler que cet homme politique de l’opposition se rendra lundi 28 octobre 2019 en ville de Butembo et Béni, où il est entendu par la population longtemps endeuillée par les massacres en répétition et la maladie en virus Ebola.

Elias Aungama

You may also like

ITURI: Jean Bamanisa déchu sur fond des tensions politiques, “le gouvernement provincial n’est au courant de rien” Janvier EGUDRA

ITURI: Jean Bamanisa déchu sur fond des tensions politiques, “le gouvernement provincial n'est au courant de rien” Janvier EGUDRA