Internews RDC a organisé une table ronde ce vendredi 25 octobre 2019 au CEPAS dans la commune de la Gombe à Kinshasa.

Quel environnement juridique et économique pour un meilleur développement des médias en République Démocratique du Congo” est le thème qui a été au centre de cette activité.

Celle-ci a commencé par le mot d’ouverture du Représentant du Directeur pays d’Internews en RDC, Maître Paul NKUADIO, Senior media Lawyer chez Internews, qui a présenté les objectifs de cette activité.

L’organisation de cette table ronde vise également à jeter les bases sur le renforcement du cadre légal et réglementaire du secteur des médias et de la promotion à un accès qualitatif des contenus médiatiques en République Démocratique du Congo.

Représenté à ces assises, Le Ministre d’Etat, Ministre de la communication et médias a aussi adressé son message par le canal de son conseiller politique, Ivan VANGU NGIMBI. Il a ainsi exprimé son vœu de voir les recommandations de cette table ronde être des mesures pour leurs mises en pratique.

Il parait nécessaire de réfléchir davantage sur les mécanismes d’applications effectifs de celles qui seront issues de ce forum. Car arracher ou consacrer un droit est une chose mais réfléchir de façon approfondie aux modalités et à la manière idoine d’exercer ce droit et de le faire jouir à tous est une autre”a-t-il indiqué.

Le premier groupe des panélistes composé de Henry Crispin LONGENDJA, Coordonnateur de Collectif 24, Maître KABONGO NZENGU Avocat conseil de Journaliste en danger et Adelin MBOMA, Secrétaire permanent de la Fédération des Radios de Proximité du Congo (FRPC), a exposé sur le sous thème : “État des lieux et perspectives de réforme”.

Le second groupe, composé de Henry Crispin LONGENDJA (Collectif 24), Bruno BOKIKI, Assistant du Secrétaire permanent de La FRPC et Anna MAYIMONA, Coordonnatrice de l’Union Congolaise des Femmes des Médias (UCOFEM), s’est appesanti sur “Les conditions de la production d’information fiable et indépendante”.

Notons que ces échanges et débats ont précédé par les travaux en groupe.
Ceux-ci ont proposé des recommandations afin d’enrichir la proposition des lois sur l’accès à l’information et la liberté de la presse.

Il sied à noter que depuis la législature passée, une proposition des lois sur l’accès à l’information et la liberté de la presse traîne au parlement afin d’être votée.

Olivier Tuzolana

You may also like

ITURI: Jean Bamanisa déchu sur fond des tensions politiques, “le gouvernement provincial n’est au courant de rien” Janvier EGUDRA

ITURI: Jean Bamanisa déchu sur fond des tensions politiques, “le gouvernement provincial n'est au courant de rien” Janvier EGUDRA