La ville de Kisangani, chef-lieu de la Tshopo a acceuilli ce mercredi 23 octobre une cérémonie grandiose du lancement du programme élargi, à travers le ministère national de la santé publique, sur la vaccination contre la maladie “tueuse” et “contagieuse” chez les enfants, “la rougeole”, sur toute l’étendue de la république démocratique du Congo.

Cette campagne, lancée sous l’égide du vice-ministre national en charge de la santé, son excellence Albert MPETI BIYOMBO, concerne spécialement les enfants Congolais de 6 à 59 mois et est disposée à trois blocs constitués des 26 différentes provinces sensibilisées sous le slogan “vacciner c’est aimer, vacciner c’est protéger”.

En marge de ce lancement, l’organisation mondiale de la santé,OMS, a classé la république démocratique du Congo parmi les trois premiers états du monde, les plus touchés par la rougeole, une maladie qui provoque des morts.
Pour l’OMS, qui se réjouit en même temps d’une disposition du vaccin efficace qui confère des immunités de longues durée, il y a lieu d’une couverture vaccinale élevée pour protéger les enfants de 6 à 59 mois.

L’OMS a alerté trois fois de Janvier à Juillet, 364 808 cas cette année 2019 soit 700℅ en Afrique. La RDC, le Madagascar et l’Ukraine sont particulièrement les pays les plus touchés.” a fait savoir Mme Kiko Jean-Marie dans son allocution pour cette circonstance.

Cependant, la cheffe de l’OMS dans la Tshopo a exhorté les parents a faire vaccinés leurs enfants et de veiller à la vaccination des autres.Elle a tout de même rassuré d’accompagner la RDC dans ses efforts pour une meilleure santé des enfants Congolais.

Notons que la province de la Tshopo ,avec toutes ses 23 zones de santé touchées par la rougeole, figure parmi le Bloc A aux côtés du Kasaï, lomami, Ituri, Tanganyika, Nord-Ubangi et la Sankuru.Cette première couverture vaccinale interviendra dans ces provinces précitées pendant quelques jours avant l’entame du Bloc B en septembre.

Serge SINDANI

You may also like

ITURI: Jean Bamanisa déchu sur fond des tensions politiques, “le gouvernement provincial n’est au courant de rien” Janvier EGUDRA

ITURI: Jean Bamanisa déchu sur fond des tensions politiques, “le gouvernement provincial n'est au courant de rien” Janvier EGUDRA