L’Union nationale de la presse du Congo section de l’Ituri s’indigne de la séquestration et la détention qu’elle qualifie “d’illégale” dans un cachot clandestin d’un professionnel de Media au gouvernorat de l’Ituri en ville de Bunia. Il s’agit du journaliste Patrick RUHIGWA , alors rédacteur en chef de la radio télévision avenir ,RTA, arrêté depuis mercredi 23 octobre 2019 après une interpellation entretenue par la cellule de communication du gouvernorat.

La victime a passé la nuit du mercredi à ce jeudi 24 octobre 2019 au cachot dans des conditions inhumaines, à l’en croire une déclaration rendue public par l’UNPC qui cite pendant ce temps Mr Luc MALEMBE,c coordonateur ad intérim de la cellule de communication attachée au gouvernorat, comme le signataire du forfait imposé à Patrick RUHIGWA.

Ainsi cette corporation des journalistes ne va pas dans le dos de la cuillère pour condamner ces actes.
Elle tape plutôt du poing à la table:

L’UNPC Ituri décide La cessation de toute collaboration entre la presse iturienne et le gouvernement provincial, Le dépôt d’une plainte en charge de Luc MALEMBE” note la déclaration.

Par ailleurs, Janvier Egoudra, ministre provincial en charge de la communication regrette ce fait imposé au journaliste et invite l’UNPC au calme.

Le Gouvernement Provincial de la Province de l’ituri est informé de cet incident survenu au cabinet du Gouverneur ce mercredi 23 octobre, après les heures de service.
Tout en regrettant ce fait, le gouvernement provincial invite la corporation des journalistes au calme et rassure l’Unpc de son implication pour une prompte solution et réaffirme sa disponibilité à recevoir son comité pour échanges
“a-t-il noté.

Signalons que l’UNPC section de l’Ituri augure que le climat n’est pas au bon fixe depuis un certain temps entre le gouvernement provincial et la presse. Plusieurs journalistes de Bunia sont victimes des intimidations régulière par certains membres du gouvernement Jean Bamanisa.

Rédaction

You may also like

ITURI: Jean Bamanisa déchu sur fond des tensions politiques, “le gouvernement provincial n’est au courant de rien” Janvier EGUDRA

ITURI: Jean Bamanisa déchu sur fond des tensions politiques, “le gouvernement provincial n'est au courant de rien” Janvier EGUDRA