Si le gouvernement ne répond pas a nos attentes en 240 heures, un mouvement de grève sera déclenché par les enseignants. une mise en garde du syndicat des enseignants du Congo (SYECO/FIZI) contenu dans un avis de grève adressé ce 14 octobre au ministre provincial de l’Epsp à Bukavu.

Dans ce document annonçant la grève, les professionnels de la craie de cette partie du pays adresse une liste des recommandations aux autorités ayant en charge l’enseignement:

La mécanisation et budgétisation des nouvelles unités dans les écoles non enregistrées qui continuent à oeuvrer sans aucun frais de fonctionnement ” note ces syndicalistes.


En outre, ce mouvement syndicale insiste sur :

La budgétisation des enseignants non payés (NP) œuvrant dans les écoles mécanisées non payées ou la priorité était accordée aux écoles primaires à partir du mois d’octobre en cours aux quelles il n’y a jusque là, même un coup d’œil de la part du gouvernement sans compter ceux du secondaire dont le dossier du payement n’est pas clairement défini.

Signalons que Depuis l’annonce de la gratuité de l’enseignement de base en Rdc, les mouvements de grèves s’annoncent dans plusieurs villes du pays, le dernier cas est celui des enseignants de Goma, ville soeur de Bukavu qui étaient dans la rue ce lundi 14 Octobre pour exiger leur rémunération.

Steves Tisseron

You may also like

BENI-MAYIMOYA: Population mise en débandade après une incursion des rebelles ougandais de l’ADF dans la localité de Mayimoya

BENI-MAYIMOYA: Population mise en débandade après une incursion des rebelles ougandais de l'ADF dans la localité de Mayimoya.