Dimanche 13 Octobre 2019 tard dans la soirée, une série des messages attribués au Pasteur Makolo Kotambola dans le quel il qualifie le PPRD d’un ” parti des peuples rwandais pour le développement” circule sur les réseaux sociaux et suscite les commentaires incalculables.

Contacter par kis24.info au sujet de ces messages, le Pasteur Makolo Kotambola rejette en bloc ces propos lui attribué par des hommes mal intentionnés et révèle l’existence d’un faux compte whatsapp a son nom:

Un individu malfaisant crée un faux compte à mon nom et y diffuse des informations mensongères sur moi dans le but manifeste de ternir mon image et de m’opposer à ma famille politique.
Je tiens à dire de la manière la plus ferme possible que tout ceci est faux, et je dirai même diabolique. Je suis et reste un kabiliste convaincu, servant mon pays avec conviction et ce depuis le premier jour de mon retour d’exil en juillet 2011.
Je me réserve de porter plainte contre ces gens aux actions si impures
.

Rév. Makolo Kotambola Marcel
Patriote

Cet intox qui visiblement à pour objectif de ternir l’image de ce communicateur du Fcc provient d’un compte Whatsapp qui s’identifie comme Pasteur Marcel Makolo Kotambola.

Capture Photo d’un groupe de discussion

Mais, malgré toutes les injures encaissées à chacune de ses parutions, le pasteur Makolo ne décolère jamais. Certains observateurs avertis invitent les internautes à la prudence face aux publications des réseaux sociaux.

A l’heure du numérique, beaucoup de montages et fake accounts, surtout dans l’environnement politique. Les avertis jugent et scrutent les jeux. Espérons que c’est authentique et non un montage d’un adversaire politique.

Professeur Patrick Matata, ministre provincial du budget de la Tshopo.

Un ancien cadre de l’APARECO, le mouvement politique d’Honoré Ngbanda, Marcel Makolo Kotambola est depuis 2011 acolyte de Joseph Kabila, l’autorité morale du FCC où il est communicateur et déjoue la chronique à chaque sortie médiatique.

Steves Tisseron

You may also like

BENI-MAYIMOYA: Population mise en débandade après une incursion des rebelles ougandais de l’ADF dans la localité de Mayimoya

BENI-MAYIMOYA: Population mise en débandade après une incursion des rebelles ougandais de l'ADF dans la localité de Mayimoya.