Le prix Nobel de la paix 2019 a été attribué ce vendredi par l’Académie d’Oslo au Premier ministre éthiopien Abiy Ahmed pour son action de réconciliation avec l’Erythrée.

L’édition 2019 de la prestigieuse distinction est revenue ce matin à Abiy Ahmed. Après 20 années de guerre larvée, le Premier ministre éthiopien Abiy Ahmed invitait le 9 juillet 2018 l’Erythrée au dialogue, se disant disposé à trouver une solution au conflit territorial qui empoisonne leur relation depuis des décennies.

Dès sa prise de fonction, il s’est dit prêt à remettre des territoires contestés, comme la ville frontalière de Badme, mettant fin au conflit entre ces deux pays frères de la Corne de l’Afrique.

Pour ce faire, Il a contribué à la réconciliation entre musulmans et chrétiens de sa région (Oromiya) dans les années 2000 en tant que médiateur et pacificateur entre les deux communautés.

En quelques mois, Un conflit de cinquante ans avec l’Erythrée a pris fin grâce aux efforts de paix de cet homme.
Dans la foulée de cette réconciliation des centaines de prisonniers politiques ont été libérés, un centre de torture a été fermé, des partis ont été retirés de la liste des organisations terroristes, et leurs leaders sont rentrés sous les acclamations des peuples.

« Gorbatchev éthiopien » est le surnom attribué a ce prix Nobel de la paix pour l’ampleur des réformes amorcées.

Rappelons-le,Abiy Ahmed gagne ce prix une édition après Docteur Denis Mukwege, le gynécologue congolais réputé ”l’homme qui répare les femmes”.

Steves Tisseron

You may also like

ITURI: Jean Bamanisa déchu sur fond des tensions politiques, “le gouvernement provincial n’est au courant de rien” Janvier EGUDRA

ITURI: Jean Bamanisa déchu sur fond des tensions politiques, “le gouvernement provincial n'est au courant de rien” Janvier EGUDRA