Goma: Airtel aurait fait recours aux délinquants pour réprimer les militants de la Lucha en sit-in devant ses locaux

Goma: Airtel aurait fait recours aux délinquants pour réprimer les militants de la Lucha en sit-in devant ses locaux

Pour leur deuxième jour devant le bureau central de l’entreprise Airtel, les militants de la Lutte pour le Changement (Lucha) qui réclament la meilleure qualité des services de cette multinationale et la suppression de certains frais liés aux différentes transactions Airtel Money, se sont vus entourés de certains délinquants de la ville le mardi 17 septembre.

Un militant de ce mouvement citoyen a été blessé par ces jeunes qui sont venus au rescousse de Airtel. Lucha accuse la multinationale Airtel d’avoir engagé ces kuluna pour déstabiliser leur sit-in. Elle pointe aussi du doigt la police nationale congolaise d’être complice de cette barbarie.
En effet, ces jeunes auraient agi en présence des éléments de la police qui, au lieu d’arrêter les semeurs de troubles, ont plutôt arrêté deux militants de la Lucha puis les relâchés un peu plus tard.
Dans un communiqué rendu public ce mercredi 18 septembre 2019, la Lucha dénonce cette méthode usée par Airtel, qui suite à son influence financière ne respecte les Droits de l’homme.

Au deuxième jour de notre sit in, la multinationale Airtel a recruté des délinquants dans la ville qui nous ont agressés, blessant gravement un militant de notre mouvement. La police qui était pourtant présente n’a pas intervenue pour arrêter ces malfaiteurs, preuve de sa complicité. Pire encore, trois de nos camarades ont été arrêtés avant d’être relâchés.
Au delà de l’escroquerie, Airtel est une multinationale qui use de son pouvoir financier pour violer et inciter aux violations des droits de l’homme et des libertés fondamentales des Congolais.” on peut lire dans ce communiqué

Si aucun changement ne se manifeste dans un délai aussi court, la Lucha menace de manifester sans relâche devant toutes les représentations, à travers, le pays de cette société de télécommunication.

Nous n’abandonerons pas avant que la société Airtel donne suite à nos revendications. Nous annonçons des actions citoyennes similaires dans d’autres villes du pays pour exiger la réduction des coûts et l’amélioration de la qualité des services.” ainsi chute le communiqué de la Lucha

Gloire Bakyahulene

Please follow and like us:

You may also like

RDC – Asphaltage de la voirie de Beni : Mme Getou Vihumbira blanchit dans l’affaire détournement des fonds par un groupe de pression

Le groupe de pression Veranda Mutsanga , section