Lambert Mende ,ancien patron de la communication et brillant porte-parole de l’ex gouvernement en RDC ne figure pas sur la liste des nouveaux Ministres rendu public dans une ordonnance présidentielle signée tôt le matin de ce lundi 26 août par Félix Tshisekedi.

D’abord déboulonné dans sa mère province lors des dernières élections à l’exécutif provincial du sankuru , le gardien de la souveraineté nationale ,comme il le défendait face aux ingérences extérieures, n’a pas attiré l’attention des leaders de la coalition FCC-CACH.

Joseph Kabila , ex-président et autorité morale du Front Commun pour le Congo , qui a pendant des années placé sa crédibilité irréfutable à ce grant technicien de la parole , a plutôt confié selon leurs accords politiques le poste de la communication et médias à ses alliés du Cap pour le changement , CACH une plateforme qui a soutenu l’actuel président Félix Tshisekedi.

Le bal dans le camps de l’Union nationale pour le Congo , UNC en sigle, met enfin son vœu à son porte-parole interminable Jolino Makelele.

Celui-ci député provincial de Kinshasa est un successeur du tout puissant porte-parole , celui qui a su instauré un “mendelisme” , système de n’est échappé à toute question nonobstant la pertinence.

Certes , plusieurs défis communicationnels attendent l’actuel ministre des médias , un ministère qui s’annonce de grand estime en république démocratique du Congo.

Lambert Mende Omalanga plusieurs fois cité sur la liste des sanctions de l’Union européenne reste pour l’instant sans aucune scène dans le théâtre politique congolais.

Serge Sindani

You may also like

RDC: Deux Chefs rebelles ADF dont une dame tués dans le triangle de la mort à Beni [FARDC]

Les forces armées de la République Démocratique du