Le mouvement citoyen lutte pour le changement ( Lucha) section de Beni, dans l’est de la république démocratique du Congo a condamné, mercredi 21 Août l’arrestation du président des étudiants de Beni et militant de la Lucha, Clovis Mutsuva Kambale.

Une semaine après sa détention à l’auditorat militaire de Beni, ce mouvement citoyen juge l’arrestation de Clovis Mutsuva d’arbitraire.

Dans une déclaration rendue publique ce mercredi, la Lucha exige la libération de ce jeune, qui avait été arrêté le 14 Août dernier lors d’une tentative d’auto-formation militaire des jeunes de Beni afin de se prendre en charge contre l’insécurité.

Pour la Lucha cette formation n’avait rien à avoir avec l’organisation d’une milice ou d’un groupe armé comme l’a indiqué la 34e région militaire qui s’était opposée à cette action.

Ce groupe de pression appelle la justice à libérer M. Mutsuva qui incarne selon la lucha cette population qui crie et alerte sans secours.

Pendant ce temps, la lucha appelle la justice à ouvrir une enquête après la répression policière d’une manifestation à Oicha, qui a fait trois morts du côté Civils.

Par la même occasion, elle invite le chef de l’État Felix Tshisekedi à rétablir la paix dans la région, où se vit les groupes armes et le virus à Ebola.

Jonathan Kataliko

J'aime :

Facebook Comments

You may also like

En Ituri: Torturées, l’ACRDH plaide pour le respect des droits des personnes “homosexuelles”

En Ituri: Torturées, l'ACRDH plaide pour le respect des droits des personnes "homosexuelles"