TSHOPO :Appeler à reprendre le travail ce lundi à l’HGR de Makiso-kisangani, les corps soignants jugent Le Gouverneur d’autocrate

TSHOPO :Appeler à reprendre le travail ce lundi à l’HGR de Makiso-kisangani, les corps soignants jugent Le Gouverneur d’autocrate

La crise qui prévaut ces jours à l’hôpital général de référence de la Makiso dans la ville de Kisangani est loin de dire son dernier mot dans le chef des personnels grévistes qui ne jurent que par le départ de leur médecin directeur.

Une semaine après, aucun compromis satisfaisant trouvé avec les autorités de la province qui appellent ces derniers à lâcher la corde tout en poursuivant un processus démocratique.

Ce samedi 17 août, le gouverneur de la province Me Louis-Marie Walle Lufungula a réuni dans l’avant-midi ces prestataires de santé dans son cabinet de travail.
Le chef de l’exécutif a tapé du poing sur la table pour la relance sans délai des activités dans cette institution sanitaire.

Chose qui n’a plutôt pas plu aux grévistes. Ceux-ci se disent inquiets de cette réaction qu’ils qualifient “d’autocratie. “

Le Gouverneur avec un ton très autocratique vient de recevoir le personnel ce matin, mais hélas, il impose au personnel de reprendre le boulot sans aucune condition préalable et sans atermoiements.” a indiqué une source anonyme à kis24.info

Aux après-midis de ce même samedi, les agents en grève sont revenus dans leurs enceintes de travail. Ici, ils ont scandé à ton levé des chansons hostiles, en sifflant, aux médecin directeur Dr Mathieu Bafoa qu’ils accusent de la megestion et de la maltraitance du personnel.

Pour sa part, le ministre de la santé a effectué une décente sur le lieu pour palper du doigts toutes les réalités.
L’honorable Joachim Odendakemi les a enfin appelé à la reprise de travail, précise l’ACP.

Le nº1 de la santé dans la Tshopo s’est également rendu ce week-end à l’hôpital général de Mangobo où les corps soignants sont de leur part en grève après des actes barbares commis par les jeunes de cette commune dans les hospices de cet hôpital.

Rédaction

Please follow and like us:

You may also like

Goma: Bras de fer LUCHA-Airtel, les organisations de défense des droits humains s’en mêlent

Enclenché il y a quelques jours, le bras