Très en colère contre l’insécurité qui sévit dans la région de Beni depuis 5 ans, le Conseil Estudiantin a fait appel aux jeunes pour une formation militaire. Celle-ci devrait durer 21 jours afin d’aller traquer les présumés ADF qui tuent, violent et pillent dans la région de Beni depuis 2014.

Ces jeunes ont demandé aux autorités politico-militaires à leur apprendre à manier des armes pour traquer ces rebelles.

Les jeunes en formation

Cette situation suscite des réactions.
C’est dans ce sens que la 34e région militaire a rendu public un communiqué de presse ce jeudi 15 Août 2019 dans lequel, elle interdit cette auto-formation qu’elle qualifie de milice. Et toute milice doit être traiter au même pied d’égalité qu’elle soit nationale ou internationale.

seules les forces armées de la République Démocratique du Congo ont reçu mission de défendre les frontières et l’intégrité du territoire national de la RDC pour protéger la population et leurs biens ainsi que assurer la sécurité des institutions de l’État.” renchérit ce communiqué.

Une mise en garde a été lancé à toute personne qui voudra entretenir une milice privée en se basant sur les dispositions de l’article 190 de la constitution.

Nul ne peut, sous peine de haute trahison, organiser des formations militaires, les milices privées ni entretenir une jeune armée…” poursuit ce communiqué signé par le Général de Brigade Ilunga Mpeko Edmond.

Ainsi un appel a été lancé à tous les jeunes désireux de servir sous le drapeau à suivre le processus normal de recrutement dans l’armée.

Gloire Bakyahulene

J'aime :

Facebook Comments

You may also like

KISANGANI: Rénovation de la voirie urbaine, Paradigma Ltd et le ministère des ITPR jouent à l’assurance

KISANGANI: Rénovation de la voirie urbaine, Paradigma Ltd et le ministère des ITPR jouent à l'assurance