La police nationale congolaise a étouffé, mercredi 14 Août 2019, un rassemblement des jeunes de Beni qui voulaient débuter avec une auto-formation militaire de trois semaines pour afin combattre avec les rebelles de forces démocratiques alliées ( Adf), auteurs des plusieurs massacres des civils dans cette région.

Au cours de la répression policière de cette manifestation, le président des étudiants de Beni et militant de la lucha a été interpellé par les forces de sécurité.

La police accuse Clovis Mutsuva de rébellion et trouble à l’ordre public.

Des centaines des personnes et des curieux qui sont venus répondre à cet appel des jeunes ont décrié cette attitude de la police qui a dispersé ce rassemblement.

Pour ces jeunes c’est une action est une façon pour eux de se prendre en charge, car disent-ils” l’armée est à montrer son inefficacité dans la traque contre les rebelles”

Après cette auto-formation de 21 jours le gouvernement devrait nous doter des armes et munitions afin que nous allions combattre les Adf et voir de nos propres jeux ce qui se passe dans cette brousse. Mais voilà, ils viennent d’arrêter notre ami Clovis Mutsuva. C’est déplorable pour un pays démocratique” a expliqué à Kis24.info un militant de la Lucha.

Après la dispersion de cette manifestation, la police a improvisé une parade à ce lieu.

D’autres jeunes convergent vers l’état-major de la police ville de Beni, situé en commune de Bungulu pour réclamer la libération de leur collègue.

Jonathan Kataliko

J'aime :

Facebook Comments

You may also like

LINAFOOT D2 ZONE EST: Premier match et première victoire sur tapis vert en déplacement pour le C.S Makiso de Kisangani

Depuis le début du championnat, l’équipe de Kisangani