La journée internationale de la jeunesse commémorée ce lundi 12 août a été riche en événement caractérisant cette solennité accordée aux jeunes du monde entier par l’organisation des Nations-Unies.

A Kisangani , la salle de Gradi Jeunes a servi des cadres des conférences-débats pour plusieurs jeunes leaders de la Tshopo et d’autres venus de quatre coins de la ville pour ces circonstances.
Des thématiques liées à la jeunesse ont été abordé par des orateurs qui défilaient devant les participants au tour du grand thème retenu pour cette journée “Transformer l’éducation“.

Pour le premier orateur, Jedidia Mabela, un activiste pro changement a spéculé sur la jeunesse face à l’engagement politique et citoyen.
Dans sa communication, il a appelé les jeunes quelque soit leurs tendances d’agir selon l’amour du pays et non mettre en avant des intérêts individuels.

La question de la justice populaire qui bat son plein dans les six communes de Kisangani n’a pas été en reste. Me Blaise Monduka a exhorté la jeunesse au respect scrupuleux des lois du pays.

Mateus Kanga a quand à lui centré sa réflexion sur les maux qui rongent notre crème juvénile et quelques remèdes.
Selon ce docteur, les jeunes s’adonnent à des pratiques inciviques notamment le banditisme urbain, la toxicomanie pour soulager leur désespoir étant délaissé par l’État qui n’a pas mis en place une politique efficace pour leur encadrement.

Présent à ces échanges, le conseiller du gouverneur en matière de la jeunesse qui a représenté celui-ci a étalé tout un programme très ambitieux du gouvernement provincial en faveur des jeunes notamment dans divers domaines.

Me Didace Mitwato a tout de même appelé ceux-ci à s’approprier ce programme qui vise à encourager l’éclosion des mouvements associatifs des jeunes respectant les lois de la république.
Il a par ailleurs rassuré aux participants que toutes les recommandations formulées seront transmises auprès du premier citoyen de la Tshopo Me Louis-Marie wale Lufungula.

Approuvée en 1999 par l’Assemblée des Nations-Unies après la conférence internationale des ministres de la jeunesse , L’objectif de cette journée est de promouvoir ou mieux de développer, entre autres, la conscience des jeunes.

Serge Sindani

J'aime :

Facebook Comments

You may also like

KISANGANI: Interdiction de la marche contre les massacres à Beni, le réseau des leaders d’opinions signe pour la rue ce mardi

KISANGANI: Interdiction de la marche contre les massacres à Beni, le réseau des leaders d'opinions signe pour la rue ce mardi