Beni/Exetat: “La sécurité”, voilà la demande des élèves finalistes qui passent ce lundi le rattrapage des Exetats

Beni/Exetat: “La sécurité”, voilà la demande des élèves finalistes qui passent ce lundi le rattrapage des Exetats

Les élèves finalistes de Beni ville et Oicha, dans l’est de la république démocratique du Congo ont demandé, dimanche 11 Août, à la veille de la passation des épreuves spéciales des exetats, aux autorités politico-administratives de leurs garantir la sécurité pendant cette période.

Dans d’autres provinces de la RDC, ces examens se sont déjà tenus, à Béni et à Oicha, les séances de rattrapage des épreuves spéciales des examens d’États sont confirmée pour ce lundi 12 Août 2019, dans les sous-divisions de Beni ville et oicha, où ces épreuves avaient été reportées suite à l’insécurité et au virus Ebola, qui a déjà tué plus de 1800 personnes dans cette région.

Nous nous sommes bien préparés. Nous demandons aux autorités de nous garantir la sécurité pour que ces examens se passent très bien. Vous savez que nous vivons dans une zone où le massacres des civils est trop reçurent” a expliqué Mumbere Mardochée, élève de l’Institut Rwangoma, quartier victime d’une série de carnage des civils.

Plus de trois milles (3000) finalistes du secondaires sont attendus à Beni ville a-t-on appris des sources de l’EPSP dans la région.

Ils seront repartis dans neuf(9) centres, qui ont été retenus à Beni, comme site pouvant abriter ces épreuves.

D’autres centres qui se trouvaient dans les zones sous menaces des rebelles Adf dont Paida ont été délocalisés vers le centre ville de Beni.

Ce dimanche 14 Août, des centaines d’élèves étaient visibles dans des centres de passation de ces épreuves pour cherchent leur numéro d’ordre et leurs places.

Pendant ce temps, des dispositifs contre Ebola sont placés dans chaque site pour prévenir les récipiendaires contre cette épidémie.

Avant que les élèves entrent dans la salle ils doivent se laver les mains pour se prévenir contre Ebola. C’est une exigence” a indiqué à Kis24.info, un surveillant retenu au centre Beni 6 érigé à l’Institut Kanzuli Nzuli, où ces épreuves seront lancées par l’autorité urbaine.

Jonathan Kataliko

Please follow and like us:

You may also like

BENI : Une vingtaine des victimes rescapées des violences armées prises en charge par le CICR.

Une vingtaine des blessés par arme et des