Massacre de beni: Un député national plaide pour les opérations militaires conjointes FARDC et UPDF

Massacre de beni: Un député national plaide pour les opérations militaires conjointes FARDC et UPDF

L’honorable Muhindo Nzangi Butondo demande qu’une opération militaire conjointe FARDC-UDPF soit sollicité par le chef de l’État congolais pour mettre fin aux massacres de Beni.

Dans une lettre adressée au président de la République parvenue à kis24.info ce jeudi 08 Août 2019, l’élu de Butembo dénonce le silence du chef de État qui n’a adressé aucun message de compassion à la population de Beni, victimes des derniers massacres notamment à Mbau.

Hélas, depuis le mois de juin, plusieurs incursions des rebelles suivies des massacres odieux se sont reproduites, vous n’avez adressé de messages de compassion et vous n’avez posé aucun acte de solidarité envers les victimes
Pire encore aucune réaction de poursuite de l’ennemi jusqu’à présent on ne voit aucune stratégie lisible de votre part pour arrêter ce génocide ” écrit-il dans cette lettre.

Nzangi Butondo, candidat malheureux au gouvernorat du Nord-Kivu, propose enfin une coopération entre l’armée congolaise et celle de l’Ouganda.

En cas d’échec de ces opérations conjointes, et pour convaincre les ougandais à intervenir militairement sur le sol congolais, l’élu de Butembo et Goma envisagerait un mariage entre FARDC et groupes locaux.

Pour stopper dans l’immédiat ce cycle des violences, je vous suggère d’envisager sans tarder le lancement d’une opération d’envergure conjointe FARDC-UPDF avec des moyens aériens et physiques conséquents pour éloigner dans le premier temps l’ennemi de zones urbaines et semi-urbaines. […]
Si pour vous l’option de l’armée ougandaise pose un problème particulier, laissez alors les groupes armées se déployer pour protéger leurs villages ” poursuit sa lettre.

Il sied de rappeler que les civils sont lâchement abattus par les rebelles djihadistes ADF à Beni depuis 2014, 5 ans après ces massacres prennent ces jours de l’ampleur.
Mercredi 07 août, La société civile locale a pour sa part dénoncer l’inefficacité de la Monusco dans la région.

Gloire Bakyahulene

Please follow and like us:

You may also like

BENI : Une vingtaine des victimes rescapées des violences armées prises en charge par le CICR.

Une vingtaine des blessés par arme et des