A l’issu d’une réunion bilatérale tenu ce mardi 06 août dans le district de Rubavu au Rwanda, la RDC et le pays de kagame s’engagent dans le cadre de renforcement de la coopération transfrontalière dans le domaine de la santé publique en matière de surveillance des maladies notamment la maladie en virus Ebola.

Au cours de cette réunion, les deux homologues dont le ministre congolais ai de la santé Pierre Kangudia et celle du Rwanda Dr Diane Gashumba ont mis en place un cadre de concertation transfrontalière établissant des mécanismes communs de prévention et de gestion des cas de la maladie en virus Ebola.

il a été décidé de mettre en place des mécanismes préventifs d’endiguement de la MAV et des flux transfrontaliers en vue de réduire les risques de propagation de la maladie. Cela sera fait en commun accord et en consultation avec le secteur privé pour ne pas affecter les échanges socioéconomiques transfrontaliers entre les deux pays.” renchérit ce communiqué conjoint sanctionnant cette bilatérale

Une équipe des professionnels multisectorielle rwandaise effectuera une mission d’échanges d’expérience auprès de leurs homologues congolais pour renforcer la coordination en matière de prévention et de gestion des cas de la MAV.

Par ailleurs, réitérant l’appel du DG de l’organisation mondiale de la santé sur l’urgence de santé publique de portée internationale, ces deux hôtes ont enfin adopté une feuille de route et mis en place une équipe technique pour la mise en oeuvre après la présentation au Bureau régional de l’OMS d’ici le 15 Août prochain.

Notons que le ministre de la santé publique ai Pierre Kangudia a effectué une visite officielle ce mardi 06 août à Rubavu sur invitation de son homologue rwandaise Dr Diane Gashumba.
Cette visite intervient quelques jours après la détection de 3 cas déclarés positifs à Goma, une ville environnante du pays de milles collines.

Serge Sindani

J'aime :

Facebook Comments

You may also like

KASAÏ CENTRAL-Kananga: Les victimes et survivantes des violences basés sur le genre bénéficient des kits socio-professionnelles de réinsertion

KASAÏ CENTRALE-Kananga: les victimes et survivantes des violences basés sur le genre bénéficient des kits socio-professionnelles de réinsertion.