La convention relative pour les droits de l’homme (CRDH) alerte de plus sur la situation sécuritaire qui s’accentue en dent des scies dans la région de Beni au Nord-Kivu.

Dans une ébauche de rapport publiée ce vendredi 19 juillet et exploité par Kis24.info , cette organisation non gouvernementale des droits humains informe que des rebelles ougandais (ADF) encore actifs dans la région ont fait des nouveaux assauts ciblés jeudi 18 juillet 2019 dans la chefferie de Watalinga , en territoire de Beni. Dans ces attaques armées , 3 civils dont un chef d’une colline agricole et sa femme ont été tués alors qu’ils exerçaient des travaux champêtres.

Des morts d’hommes, des enlèvements , des pillages et plusieurs autres forfaits attribués à ces rebelles des forces démocratiques et alliées (ADF) sous l’œil impuissant des politiciens congolais qui semblent cependant se déchirer pour des postes politiques.

Par ailleurs , d’autres sources corroborées par les agents de la police basée à Kamango ajoutent que deux autres civils ont eu la vie sauve et affirment avoir vécu la scène de l’exécution atroce de ces paisibles citoyens.

Il y a lieu de se demander si tout se conglomérat d’aventurier qui s’autoproclame politiciens en RDC gouverneront des morts ou des vivants. note cette ONG des droits de l’homme.

La CRDH s’inquiète enfin du silence absolu de ces frondeurs politiques pendant que des victimisations sanguinaires font son bonhomme de chemin dans la région de Beni.

Serge SINDANI

Please follow and like us:

Facebook Comments

You may also like

NORD-KIVU: La LUCHA appelle aux poursuites des casques bleus auteurs de tirs sur les manifestants à Beni et Butembo

Le mouvement citoyen lutte pour le changement, Lucha