Dossier KMSI-FECOFA: Seth Kikuni porte plainte contre Constant Omari pour des faits d’imputations et dommageables.

Dossier KMSI-FECOFA: Seth Kikuni porte plainte contre Constant Omari pour des faits d’imputations et dommageables.

seth kikuniSeth kikuni et Constant omari photo credit

Ce mercredi 17 juillet,le directeur general de la société KMSI,monsieur Seth Kikuni a saisi le procureur Général près la Cour d’Appel de Kinshasa/Gombe .Le président de la fédération  congolaise de football association,Constant Omari,avait interrompu unilatéralement le contrat qui lié KMSI à la FECOFA depuis le 22 mai   2019.

Cet etablissement qui devait habiller l’équipe nationale de football de la RDC à la Coupe d’Afrique des Nations Egypte 2019.

Le 28 Juin 2019 au cours d’une adresse à l’attention des joueurs de l’équipe nationale ,Constant Omari aurait traiter le directeur general de KMSI de “petit con voyou_ ” et instruit les joueurs de ne pas porter les articles livrés par KMSI.

ce petit con là qui a livré les équipements…Et ne portez plus ses costumes .Vous entendez ? Ne portez pas plus ses costumes .Vous les emballez et vous les restituer.Un voyou ” avait lancé Constant Omari.

contrat fecofa
Signature de contrat entre KMSI et la FECOFA avant la CAN 2019

Des propos qui ont, sans doute, irrité le PDG de KMSI qui a reagi par la voie de la justice.

Il en resulte que,de manière delibérée,Monsieur Omari ,m’a méchamment et publiquement imputé des faits précis de nature à porter atteinte à mon honneur et à ma considération,en tant que personne ,exerçant la fonction de Directeur général de KMSI ,dont je suis le protocolaire .J’ai été ,par ailleurs,candidat président de la République à l’élection présidentielle de décembre 2018. 
Les propos de Monsieur Omari ont été dirigés contre ma personne, désignée ,dans l’adresse suscitée,comme le voyou ,le petit con qui a livré les articles de sorte que le public a aisement compris qu’il s’agissait de Monsieur Seth Kikuni,que je suis__
” peut-on lire dans la plainte de Seth Kikuni.

Le directeur général de KMSI et son avocat Théodore Ngoy ILUNGA Wansenga  fondent leur argumentaire sur l’article 74 du code penal congolais livre II.

Celui qui a méchamment et publiquement  imputé à une personne un fait précis qui est de nature à porter atteinte à l’honneur ou à la considération de cette personne où à l’exposer au mépris public ,sera puni d’une servitude pénale de huit jours à un an et d’une amende de vingt-cinq à mille zaïres ou d’une de ces peines seulement

Monsieur Seth Kikuni a pris soin d’apporter les éléments incriminant monsieur Constant Omari sur une clé USB.

Gloire Bakyahulene

Please follow and like us:

You may also like

KISANGANI : Le cimetière des martyrs de la guerre de six jours transformé à un sanctuaire des reptiles inquiète la LUCHA

Le mouvement pro-démocratie <<Lucha >> section Kisangani se