Les mai-mai ne sont pas des ennemis des forces armées de la République Démocratique du Congo mais sont les compatriotes égarés qui doivent être rappelés à l’ordre.


Selon le major Mak Hazukay, porte-parole des opérations Sokola 1,nous avons opté pour la politique du bâton et de la carotte.

Nos jeunes frères mai-mai sont des compatriotes.Sont des compatriotes malheureusement instrumentalisés, nous n’avons pas de dent contre eux, nous n’avons jamais préparer des offensives contre les mai-mai parce que nous savons qu’un jour ils comprendront qu’ils sont entrain de faire du mal à leurs propres parents et à leur ville. Par rapport à cela, nous avons opté pour la politique du bâton et de la carotte.Nous avons commencé par la sensibilisation sont entrain de se rendre “ note Mak Hazukay devant la presse de Butembo ce lundi 03 juin 2019.

Il était de passage à Butembo pour s’imprégner de la situation sécuritaire de la ville

Gloire Bakyahulene

J'aime :

Facebook Comments

You may also like

GOMA: Meurtre d’un élève et incendie d’un poste de la police, les activités reprennent après une journée agitée ce mardi

GOMA: Meurtre d'un élève et incendie d'un poste de la police, les activités reprennent après une journée agitée ce mardi