Ces équipes sont victimes jour et nuit des attaques de la population que des miliciens. Depuis la déclaration de la maladie à virus Ebola ont dénombre plusieurs cas d’attaques des véhicules de riposte qui sont caillassés par des jeunes dans certains coins de la ville. Les installations médicales ne sont pas du reste, les centres de Traitement de Katwa et Butembo /ITAV ont été incendiés par des inconnus assimilés aux miliciens mai-mai.

C’est dans cette perspective que le major Mak Hazukay profitant de son passage à Butembo a appelé la population à soutenir les équipes de riposte pour éradiquer le plus vite possible cette maladie tant mortel.

Comment peut-on d’apprendre à quelqu’un qui sacrifie sa vie pour te soigner ? ” s’interroge Mak Hazukay ,tout en rappelant que la maladie existe.

Il y a quelques jours, le Comité Internationale de la Croix Rouge (CICR) a suspendu ses activités dans la commune Bulengera. C’est cette organisation qui s’en charge des enterrements dignes et sécurisés et en a été victime à mainte reprises des attaques des jeunes de cette commune.

Le dernier cas à date, dans cette commune,remonte au mois de mai dernier avec l’assassinat d’un taximan et un jeune homme qui voulaient s’en prendre à l’équipe de riposte au cimetière “Les Copain”.

Gloire Bakyahulene

You may also like

RDC: Deux Chefs rebelles ADF dont une dame tués dans le triangle de la mort à Beni [FARDC]

Les forces armées de la République Démocratique du