Ils l’ont fait savoir dans un mémorandum qu’ils ont déposé au maire de la Ville de Butembo, maître Mbusa Kanyamanda ce mercredi 24 Avril 2019.

Le personnel soignant s’indigne contre les attaques récurrentes à leur personne par des inconnus depuis l’avènement de la maladie à Virus Ebola .Vendredi 20 Avril, ils ont perdu l’un de leur,le docteur camerounais Richard Mouzoko, dans une attaque des cliniques universitaires du Graben mais aussi ils ont cité l’infirmier chef de zone de Vuhovi qui avait été assassiné par des inconnus au motif qu’il avait fait appel à l’équipe de riposte contre Ebola.

Dans leur mémorandum, ils exigent à ce qu’une prime de risque leur soit versée car ils travaillent dans des conditions difficiles et c’est leur droit.
Si leurs revendications ne trouvent pas d’issue favorable, ils menacent d’entrer en grève.

NB: si la sécurité n’est pas assuré nous entrons en grève de la première semaine du mois de mai” on pouvait lire dans la conclusion de mémorandum.

Infirmiers de Butembo en marche photo kis24.info

Après réception de celui-ci, le maire Maître Mbusa Sylvain Kanyamanda leur a assuré une protection à ces termes :

nous nous sommes fixés comme mission de protéger le personnel soignant et toutes leurs installations

À moins de deux mois, on a enregistré plus de cinq attaques contre les installations des équipes à riposte à riposte Ebola sans compter des véhicules caillaisés sur terrain lors de sensibilisation ou de transfert d’un cas confirmé de la communauté au Centre de Traitement Ebola(CTE).

Gloire Bakyahulene

You may also like

LINAFOOT D2, zone Est : Capaco s’enfonce, Mont Bleu et Vivi en bons amis !

LINAFOOT D2, zone Est : Capaco s'enfonce, Mont Bleu et Vivi en bons amis !