Un assaillant a été tué et un autre blessé après une attaque des miliciens Mai mai contre les installations de l’hôpital de Katwa, en commune de Mususa, ce samedi vers 4heures du matin a confirmé le maire de cette ville à Kis24. info

Maitre Sylvain Mbusa Kanyamanda indique que d’autres suspects sont aux arrêts.

Ce sont des assaillants pour la plus part ce sont des groupes des Mai mai qui ont pullulé dans la région. Si nous confirmons ça c’est parce que surtout pour aujourd’hui matin, l’élément assaillant qui a été atteint par balle qui est décédé au tour de lui, on a vu son corps est entouré des gris gris. Pour nous c’est ça le comportement de ces mai mai là qui voulaient accéder à l’hôpital de Katwa heureusement que nos forces étaient en alerte maximale jusqu’à ce qu’on a bloqué le pire , on les a frappé ils sont entrain de se disperser dans les quartiers dans périphéries de la ville. Maintenant là, il Ya des éléments qui sont à leur trousse entrain de les poursuivre dans leur retranchement. Il Ya un élément assaillant tué et quelques suspects qu’on arrêté. Il Ya un blessé qui est à l’hôpital parmi les suspect. Il est entrain d’être soigné d’abord”

Maître Mbusa Kanyamanda.

Le maire indique aussi que tout les suspects arrêtés seront présentés devant la justice pour qu’ils répondent de leur acte.

Cette structure attaquée sanitaire intervient dans le triage des patients pour la surveillance contre Ebola.

Cette récente attaque intervient quelques heures après une autre qui a visée ce vendredi les cliniques universitaires de l’Ucg à Butembo, qui intervient aussi dans la riposte contre Ebola.

D’après les sources médicales , un personnel de santé de l’organisation mondiale de la santé (Oms), Docteur Richard avait été tué , trois personnes blessées et des biens médicaux détruits..

Malgré ces actes de Barbarie contre les équipes en riposte contre Ebola, les activités contre cette épidémie vos continuer a Butembo a rassuré le maire.

Toutes fois, il précise que les forces de défenses vont mettre tout en oeuvre pour protéger la population et les professionnels de santé devenus cible des attaques meurtrières des assaillants.

La population doit être rassurée la coordination pendant que nous parlons elle entrain de se mobiliser pour s’occuper des obsèques du docteur qui nous a quitté malheureusement juste après cet après-midi les activités nous estimons qu’elles vont reprendre après un état de lieu qui sera effectué dans la coordination” a-t-il expliqué.

C’est pourquoi, l’autorité urbaine de Butembo sollicite l’appuie de la population pour mettre hors d’état de nuire tout les semeurs de troubles.

Comme les assaillants ont pris pour cible les hôpitaux , les structures de santés et les agents de la riposte nous devons nous entraider avec l’engagement de la population pour que ces assaillants comprennent que la population à accepter de s’engager contre cette maladie. Et que si jamais la population est derrière les autorités je penses nous allons mettre fin à cette situation“.

Pour lui, ceux qui seront attrapés sur le champs de bataille ( ndrl miliciens) seront tués par les forces de sécurités.Cette région, où les habitants résistants contre les équipes en riposte contre Ebola est devenue épicentre de ce virus .

Selon le ministère de la santé, plus de 800 personnes ont déjà trouvé la mort depuis l’apparition de cette épidémie le 1er Août dans les provinces du Nord-Kivu et de l’Ituri.

Jonathan Kataliko

Please follow and like us:

You may also like

RDC : Des crimes s’accentuent à l’Est dans un environnement politique très critique , la CRDH lève le ton

La convention relative pour les droits de l’homme