Ce mouvement citoyen accuse le médecin directeur général de la riposte contre la maladie à virus Ebola au Nord-Kivu d’avoir politiser cette maladie. Dans une déclaration rendue publique ce mardi 19 février, dont la rédaction de Kis24.info a reçu copie, ce mouvement accuse le docteur de s’être occuper plus de la politique que de son travail et il serait même à la base de report des élections dans les circonscriptions de Butembo, Beni ville et territoire.


D’après cette déclaration, le docteur Bathe Djoloko aurait violé le serment d’ Hippocrate en choisissant de faire la politique tandis-que ce serment l’interdit tacitement à ces termes:

Je ne permettrai pas que des considérations de religion, de nation, de race, de parti ou de classe sociale, viennent s’interposer entre mon devoir et mon patient.

Extrait du serment d’hypocrate


il aurait même reprocher d’avoir violer l’article 1er du code d’éthique et déontologie de médecin en RDC qui se libère de la manière suivante :

Le médecin doit s’abstenir, même en dehors de l’exercice de sa profession ,de tout agissement de nature à déconsidérer celle-ci

Extrait du serment d’hypocrate


D’après ce mouvement citoyen, s’il y a une résistance dans la riposte contre Ebola, c’est suite à tout ces faits reprochés au docteur.

Globak

Please follow and like us:

Facebook Comments

You may also like

RDC : Des crimes s’accentuent à l’Est dans un environnement politique très critique , la CRDH lève le ton

La convention relative pour les droits de l’homme