Élection de gouverneurs au Tanganyika : Qui de Zoé Kabila et Christian Mwando l’emportera !

Élection de gouverneurs au Tanganyika : Qui de Zoé Kabila et Christian Mwando l’emportera !

La bataille pour conquérir le fauteuil du futur gouverneur de la province du Tanganyika s’annonce très fort.
Qui succédera Richard Ngoyi Kitangala à la gestion du Tanganyika ? C’est la question que se pose l’opinion publique à KALEMIE.Christian Mwando du G7 et membre de la coalition lamuka, soutenu par Moïse Katumbi, face à Zoé Kabila frère à l’ancien président de la république Joseph Kabila
.

Considéré comme adversaire politique de Joseph Kabila, l’ancien gouverneur du Katanga Moïse katumbi, devrait apporté tout son soutien à son ancien ministre des finances pour conquérir le poste du gouverneur du Tanganyika.
Pour sa part Zoé Kabila profitera l’appui du front commun pour le Congo dont Kabila est président moral.

Combat des éléphants!

Le duel entre Christian Mwando et Zoé Kabila s’annonce être rude et considéré comme une confrontation entre Joseph Kabila et Moïse katumbi, deux actuels adversaires farouches dans la politique nationale et internationale.

Notons que Zoé Kabila est resté a côté de son frère comme conseiller durant ses deux mandat, entant que cadre du PPRD.
Élu du territoire de manono, Zoé Kabila tente pour la première fois le poste du gouverneur. Selon certaines sources du FCC sur place au Tanganyika, son grand frère Joseph Kabila pensais plutôt à la candidature de Maître Jean Mbuyu Luyongola, pour succéder Richard Ngoy Kitangala.

Quant a Christian Mwando, très puissant ministre des finances du grand Katanga sous la gestion d’un autre très puissant gouverneur Moïse katumbi, il est actuellement leader de la plateforme Ensemble pour le changement et président national du parti UNADEF. Pour rappelle, ce dernier est fils du feu patriarche Charles Mwando, un des patriarches du grand Katanga dont Christian Mwando a hérité.

Jacques Furahisha

Please follow and like us:

You may also like

BENI : Une vingtaine des victimes rescapées des violences armées prises en charge par le CICR.

Une vingtaine des blessés par arme et des