NORD-KIVU: Au moins une trentaine de detenus et prisonniers s’évadent du cachot de l’auditorat Beni après une attaque mai mai

NORD-KIVU: Au moins une trentaine de detenus et prisonniers s’évadent du cachot de l’auditorat Beni après une attaque mai mai

- in Actualité, Sécurité, Société
136
0

Le cachot de l’auditorat militaire de garnison de Beni a été attaqué cette nuit par les assaillants mai mai. Les sources militaires parlent d’au moins une trentaine des détenus et prisonniers qui se sont évadés après cette nouvelle attaque.

D’après les premières sources, le cachot de l’auditorat militaire de Beni a été attaqué la nuit de vendredi au samedi 3 novembre vers trois heures du matin. Les mêmes sources ajoutent que les assaillants identifiés comme des mai mai du groupe mazembe et kyaghanda ont investi cette maison carcérale pendant deux heures de temps. Selon Le porte-parole des opérations sokola 1 MAK hazukay ces mai mai ont libérés une trentaine de détenus dans ce cachot.

Une trentaine parce que ceux qui ne sont pas mai mai sont entrain de retourner. vous aviez remarqué qu’ils y avaient des gens qui étaient innocemment emportés qui se sont rendus compte que c’étaient un coup de mai mai qui sont venu libérer leur leaders. Ils se sont désolidarisés, ils sont entrain de retourner, je ne saurais pas vous dire les chiffres. à confirmer MAK HAZUKAY sur kis24.info

Les sources militaires précisent que les mai mai sont venu attaquer l’auditorat militaire  pour libérer leurs chefs incarcérés là bas.

Ils sont venus libérer leurs leaders qui étaient ici en observation, parmi lesquels monsieur Kizerbo. Pour nous c’est de bonne guerre. Nous demandons à la population et nous prenons l’opinion tant nationale qu’internationale en témoin parce que ça ne restera pas impuni. Je penses que demain on ne dira pas que l’armée est entrain de traquer où l’armée à neutraliser des bergers, des bouchers ou des cordonniers. ajoute MAK HAZUKAY.

Les services de sécurités ont lancé déjà des enquêtes pour retrouver ces évadés.

Pour rappel, au moins huit cents prisonniers c’étaient évadés de la prison central de Beni kangbayi après une attaque des mai mai au mois de juin de l’année passée.

Jonathan Kataliko

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

You may also like

RDC-BENI:Hommage aux casques bleus tués : Mbangu marcel” Cet acte nous donne de la colère, révolte et la détermination

“Les civiles constateront la mort par contre les