BENI: Après le massacre d’au moins six civiles à mbau, les forces vives plaident pour offensives militaires

BENI: Après le massacre d’au moins six civiles à mbau, les forces vives plaident pour offensives militaires

- in Actualité, Sécurité, Société
79
0

La société civile du territoire de béni appellent les forces armées de la Rdc de lancer des offensives militaires sérieuses contre les rebelles adf.cette réaction intervient quelques heures après le massacre de six personnes à mbau mangboko ,près de Oicha, en territoire de Beni la nuit de dimanche 28 au lundi 29 octobre 2018.

D’après cette structure cette nouvelle attaque rebelle s’est produite à 100 mètres de la position des Fardc. Du coup , six civiles seront exécutés à la machete ou en arme blanche. À côté de ces victimes l’on parle d’au moins deux personnes qui seraient portées disparues et de biens et animaux pillés.la société civile locale s’inquiète après cette nouvelle attaque de rebelles adf. Sa présidente noella mulivavyo katsongeraki appellent l’armée à lancer des offensives militaires sérieuses sur l’ennemi.

Il YA six personnes tuées et deux personnes kidnappées, une fille et un garçon nous avons constaté que se sont les adf par rapport au mode opératoire, ils ont d’abord tué et incendié une maison, là où ils ont tué deux personnes. Les Fardc sont toujours là depuis longtemps mais ça ne donne pas confiance de la part de la population. Nous comme forces vives nous allons appeler la population a demeure vigilante mais aux Fardc de gagner la confiance de la population par rapport à ce qui se passe néanmoins d’attaquer et poursuivre l’ennemi jusqu’à la fin, ce qui se constate c’est autre chose”  indique la présidente des forces vives du territoire de Beni noella katsongeraki joint par KIS24.INFO

Pour protester contre cette situation la population de mbau mangboko est descendue dans la rue ce lundi. Le tronçon routier Oicha Beni a été barricadé par les manifestants. Le forces de sécurité ont tirés plusieurs coups de balles pour disperser la foule en colère. Une source locale parle de quelques personnes qui seraient blessées sans toutes fois avancés le chiffre.La soirée de ce lundi, cinq corps ont été inhumés à mbau et le sixième a été ramené à Mavivi, entité voisine.

Après ce drame les habitants se sont déjà déplacés craignant pour leur sécurité. Le village de mangboko est resté désert. Pour sa part, l’administrateur du territoire condamne cette nouvelle incursion adf. Dona kasereka Kibwana qui est descendu sur place rassure que tout est sous contrôle de l’armée et une petite accalmie règne sur place.

En ce moment la situation est calme. Il y’a eu déplacement de la population le matin mais certains ont préférer rester sur le lieu.c’est un message de compassion que j’adresse à mes administrés. Je demande à la population de continuer a avoir confiance à notre armée les Fardc ”. rapporte Doña Kibwana administrateur du territoire de Beni.

Jonathan Kataliko

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

You may also like

RDC-BENI:Hommage aux casques bleus tués : Mbangu marcel” Cet acte nous donne de la colère, révolte et la détermination

“Les civiles constateront la mort par contre les