BENI:Face aux tueries de civiles, Le comité inter estudiantin de Beni boycott la rentrée académique et lance un ultimatum de quatre jours aux autorités

BENI:Face aux tueries de civiles, Le comité inter estudiantin de Beni boycott la rentrée académique et lance un ultimatum de quatre jours aux autorités

- in Général, Politique, Sécurité
98
0

Le comité inter estudiantin de Beni appelle les étudiants de Beni à bouder la rentrée académique prévue ce lundi 15 octobre prochain. À la base de cette décision la situation sécuritaire qui prévaut dans la région.

La décision a été prise par les étudiants au cour de la reunion de restitution tenue ce vendredi après l’échange avec la délégation des députés du nord- Kivu qui séjournait à béni à la veille. Le comité inter estudiantin de Beni motive sa décision de reporter la rentrée académique par le fait que plusieurs auditoires des institutions universitaires sont localisés dans la partie où se vit les massacres des civiles. Par ailleurs, le COIB appelle le maire de Beni et le bourgmestre de la commune de Rwenzori d’installer leurs résidences et bureaux de travail à buhili, un quartier de la commune de Rwenzori touché par les attaques meurtrières des adf Pour rassurer la population. Il lance un ultimatum de quatre jours aux autorités pour s’ammander.

Que le maire de Beni et le bourgmestre de Rwenzori installent leurs résidences et bureaux de travail au quartier buhili, en commune de Rwenzori, en vue non seulement de suivre la situation sécuritaire de cette municipalité de plus prêt et ainsi qu’on communier et rassurer la population, et cela doit se faire dans Les délais de quatre jours à dater de ce vendredi”  indique Clovis Mutsuva Président du comité inter estudiantin de Beni.

Les étudiants de Beni appellent l’armée à installer ses positions se séparant de quelques mètres au tour de la commune de Rwenzori zone de grande turbulence en vue de contrer toutes les velléités de l’ennemi. Et ont exprimé leurs compassion aux institutions universitaires qui érigent leurs installations dans cette partie:

une protection spéciale doit être assurée pour protéger les écoles, marchés, hôpitaux, églises et autres lieu public se trouvant dans cette contrée ” ajoute Clovis Mutsuva

Jonathan Kataliko

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

You may also like

RDC-BENI:Hommage aux casques bleus tués : Mbangu marcel” Cet acte nous donne de la colère, révolte et la détermination

“Les civiles constateront la mort par contre les